vendredi 17 février 2017

La passe-miroir T.2 Les disparus du Clairedelune



Nom du titre en V.F : Les disparus du Clairedelune
Série : La Passe-Miroir
Auteur : Christelle Dabos
Date de parution : 2015
Edition : Gallimard Jeunesse

 

  Résumé

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifie les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.


Mon avis

Contrairement à mes habitudes, il ne m’aura pas fallu attendre une plombe avant de poursuivre ma lecture des aventures d’Ophélie et de Thorn. Si le premier tome s’était avéré être une excellente découverte, le tome 2 lui est un coup de cœur !

Désormais présentée à la cour comme étant la fiancée de Thorn, Ophélie n’est pas au bout de ses peines et se retrouve sans cesse confrontée à de nouveaux problèmes. L’un d’eux s’avère être Farouk, l’esprit de Famille. Le second, les lettres de menace qu’elle reçoit régulièrement, l’incitant à annuler son mariage proche avec Thorn. Mais ces lettres ont-elles un rapport avec les personnes portées disparues ?

L’intrigue autour de nos deux fiancés. Egal à lui-même, Thorn prend un soin tout particulier à éviter sa promise qui de son côté, ne sais plus à qui se confier. Plus elle connaît Thorn et plus elle le trouve énigmatique. De même que nous, lecteurs.
L’auteur a vraiment réussi à faire de lui un personnage aux desseins complètement obscurs. Tout laisse penser qu’il en sait bien plus qu’il n’y paraît et qu’il dissimule volontairement des informations.

L’histoire devient de plus en plus passionnante au fil des pages. Ophélie se révèle être une jeune fille surprenante et pleine de ressources derrière son look de jeune fille sage et ses manières maladroites.
J’ai adoré suivre ses péripéties tout au long de ce second tome. Elle gagne en assurance et s’affirme un peu plus vis-à-vis de son entourage.

 Que dire de la fin si ce n’est qu’elle n’est que frustration absolue ! Et dire qu’il va falloir attendre plusieurs mois avant d’avoir la suite ! C’est juste pas possible ! Je vais jamais tenir !


Franchement, si vous ne connaissez pas encore cette série, foncez ! N’hésitez plus, vous ne le regretterez pas et vous passerez en prime un excellent moment !

lundi 13 février 2017

[manga] 10 Dance




Titre : 10 dance
Auteur : Satou Inoue
Date de parution : 2015
Edition : IDP
Nombre de tomes parus : 2 (série en cours)





Résumé

Shinya Suzuki et Shinya Sugiki sont respectivement champions de danse latino-américaine et de danse standard. A l’initiative de Sugiki, ils s’enseignent mutuellement leur spécialité pour tenter le « 10 dance », compétition durant laquelle les athlètes s’affrontent sur 10 styles différents. Tout oppose ces deux danseurs de nature foncièrement différents et dont le seul point commun est la ressemblance de leurs noms.
Mais leurs conflits permanents ne cachent-ils pas autre chose ?!


Mon avis

Ce manga est un énorme coup de cœur ! Il traînant dans ma PAL depuis quelques mois déjà sans que je trouve la motivation de le lire. Et là, la claque que je viens de me prendre !

J’ai adoré l’histoire, autant que les personnages. L’auteur nous fait découvrir le monde de la danse, quel que soit sa spécialisation. Et même si l’on n’y connait absolument rien, comme c’est mon cas, cela devient très vite addictif et passionnant.

Pour les personnages, j’ai adoré suivre le développement de leur relation. On part de deux types totalement opposés. Tout au long de leur entraînement, on les voit se rapprocher peu à peu pour se retrouver comme modelé l’un à l’autre. Leur corps et leur esprit s’épousent pour former un duo complètement inattendu mais en parfaite symbiose.
L’auteur met l’accent sur les sentiments des personnages et leurs interrogations quant aux émotions et aux sentiments qu’ils éprouvent quand ils sont ensemble. On ressent parfaitement toute la passion qui anime les deux hommes lorsqu’ils dansent.

Sans parler des graphismes qui sont à couper le souffle. L’auteur à sur rendre avec justesse toute la sensualité qui peut se dégager d’un corps en mouvement et le rendu est absolument merveilleux !
J’ai aussi beaucoup aimé les touches d’humour qui parsèment les livres et les petites piques que se lancent les deux Shinya.

Bref, gros coup de cœur pour ces deux premiers tomes. J’espère avoir rapidement la suite car c’est vraiment une torture de devoir attendre ! Je vous invite vivement à découvrir cet histoire qui vous fera danser au son des rythmes latinos.

samedi 11 février 2017

[BDA] Sang Royal



Titre : Sang Royal
Auteur : Alejandro Jodorowsky
Date de parution : 2010
Editions : Glénat
Nombre de tomes parus : 3 (série en cours)




 Résumé

Alvar, jeune et puissant souverain, trahi par son propre cousin et laissé pour mort, reprends ses droits au terme de plusieurs années sans mémoire. Mais son retour révèle une trahison plus cruelle encore. Blessé, bafoué, il reconquiert son trône en imposant à tous une épouse controversée : sa propre fille.


Mon avis

J’ai découvert cette BD lors de sa sortie. En réalité (comme bien souvent !) j’ai eu un coup de cœur pour la couverture. Avouez qu’elle est magnifique. Et puis, Jodorowsky oblige, je pouvais pas passer à côté !

Les planches sont magnifiques, autant par le graphisme et la réalité des personnages que par leurs couleurs. C’est un émerveillement constant ! Les illustrations de Dongzi Liu sont envoûtantes et donnent une certaine dimension à l’histoire. Ils sont pleins de vie et retransmettent à merveille les émotions des personnages. La précision des traits lors des zooms sur les visages donne presque l’effet d’une photographie.

Le récit est puissant et touche le lecteur au plus profond de lui-même. Jodorowsky nous invite dans les plus sombres recoins de l’âme humaine et de la folie à travers des personnages tous plus sombres et monstrueux les uns que les autres. Il mélange les thèmes de l’amour et de la haine, la passion et la folie avec une efficacité surprenante et nous offre une histoire sensationnelle.


Une lecture dont on ne ressort pas indemne !

vendredi 10 février 2017

[BDJ] La quête d'Ewilan





Titre : La quête d’Ewilan
Auteur : Lylian
Date de parution : 2013
Editions : Glénat
Nombre de tomes parus : 4 (série en cours)


Ma note : 


Résumé

La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre par accident dans l’univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là, des créatures menaçantes, les Ts’liches, la reconnaissent sous le nom d’Ewila et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l’héritière d’un don prodigieux, le Dessin, qui peut s’avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour reconquérir pouvoir, liberté et dignité.


Mon avis

Par un jour qui s’annonçait tout à fait ordinaire, la jeune Camille se retrouve brusquement dans un monde étrange. Là, elle est attaquée par une horrible créature et sauvée in extremis par un courageux guerrier. De retour dans son monde, elle se confie à Salim. Elle peut compter sur son amitié et son soutien. Soutien qui se renforce lorsque la seconde fois que Camille se retrouve dans ce monde étrange, il est à ses côtés.
La jeune fille se découvre alors un incroyable pouvoir, celui de dessinateur. Commence pour elle et son ami une formidable aventure dans le monde de Gwendalavir, où accompagnée de ses nouveaux amis, Camille va alors accomplir son destin...

Cela fait longtemps que j’entends parler de cette série de romans de Pierre Bottero. Seulement, ayant trop de livres à lire et pas assez de temps, j’ai décidé de lire d’abord les BD afin de voir si l’histoire m’intéressait. Et j’avoue que j’aime beaucoup cette série.

Les personnages sont intéressants et attachants. J’apprécie beaucoup Salim et Camille. Contrairement à d’autres séries de ce genre, je trouve ce personnage principal intéressant et pas désagréable. Elle est volontaire et déterminée et pour elle l’amitié est plus important que tout.

Une chose est sûre, lire cette BD m’a vraiment donné envie de découvrir les romans qui seront certainement plus complets que la BD.


En tout cas, que vous ayez déjà lu les livres ou non, je vous invite à découvrir cette BD. Les dessins sont super et les couleurs magnifiques. 

mardi 7 février 2017

[manga] Given


Titre : Given
Auteur : Natsuki KIZU
Date de parution : 2016
Edition : Taifu comics
Nombre de tomes parus : 2 (série en cours)


 Résumé

Uenoyama est un lycéen féru de guitare et de basket. Seulement, la passion qui l’animait semble s’être éteinte pour laisser place à un quotidien morne, rythmé par de simples siestes. Un jour, il tombe sur Mafuyu, qui s’est endormi à l’un de ses endroits favoris, une superbe guitare Gibson serrée contre lui. Ce dernier le supplie alors de la réparer et de lui apprendre à en jouer. Si Uenoyama refuse catégoriquement au début, il finit par l’aider et va même jusqu’à l’intégrer dans son groupe.
Il découvre derrière la candeur de Mafuyu un talent incroyable et bouleversant. Malheureusement, ce dernier est hanté par un lourd traumatisme qui l’empêche de s’exprimer pleinement…


Mon avis

C’est tout à fait par hasard qu’Uenoyama, un lycéen, fait la connaissance de Mafuyu, un garçon de son âge. La première fois qu’il l’a vu, l’adolescent serrait contre lui une guitare de grande qualité. Mais rapidement, Uenoyama se rend compte que Mafuyu ne sait absolument pas en jouer et qu’il éprouve une certaine difficulté à exprimer ce qu’il ressent.

Uenoyama est un garçon qui dissimule un grand cœur derrière son air renfermé et son caractère grognon. Il se prend rapidement d’amitié pour Mafuyu avant de réaliser que c’est en fait plus fort que ça. La candeur et la douceur de ce garçon l’émeut.
Dès les premières pages, je suis tombée amoureuse de ce manga. L’auteur s’exprime avec une telle justesse et une telle sincérité que la lecture en devient vraiment poignante. C’est comme si je ressentais les émotions des personnages.

L’histoire est magnifiquement bien écrite. Les relations entre les différents personnages sont profondes et on est témoin de l’amitié qui les lie. Tout comme on est témoin de leurs doutes et de leurs espoirs. J’ai beaucoup aimé le fait que l’auteur prend son temps pour développer les sentiments des personnages. L’histoire avance doucement, mais sans longueur non plus. Les sentiments évoluent à leur rythme sans être trop précipités, ce qui rend les sentiments encore plus vrais et crédibles.

J’apprécie beaucoup les personnages de Haruki et Akihiko. On sent qu’il se passe quelque chose entre eux et je serais pas étonnée que l’auteur approfondisse leur relation dans les prochains volumes. En fait, j’adorerais ! Ils iraient vraiment bien ensemble. Akihiko est un personnage intéressant et attachant, derrière son air de bad boy. Il est observateur et il ne lui faut pas longtemps pour comprendre les sentiments qu’Uenoyama éprouve pour Mafuyu.


Bref, cette série est un énorme coup de cœur que je vous invite grandement à découvrir ! N’ayez pas peur du côté yaoi de l’histoire, il n’y a absolument rien qui pourrait choquer un jeune public. Pour ma part, j’attends la suite avec une impatience à peine contenue !

samedi 4 février 2017

[manga] Say I love you


Titre : Say I love you
Auteur : Kanae Hazuki
Date de parution : 2014
Edition : Pika
Nombre de tomes parus : 15 (série en cours)


 

  
Résumé

Mei, jeune fille de 16 ans, est le souffre-douleur de son lycée.
Régulièrement harcelée par ses camarades de classe, elle n’a aucun ami jusqu’au jour où elle frappe par erreur Yamato, l’élève le plus populaire du lycée.
Sidéré du manque d’intérêt qu’elle lui porte, Yamato décide de se rapprocher de cette fille singulière.
Malgré les moqueries de ses camarades, il la salue, lui parle et l’invite, sans se soucier d’être ignoré par une Mei bien étonnée qu’on lui témoigne tant d’attentions.
C’est le début d’une relation entre deux êtres que tout oppose.


Mon avis

J’ai découvert cette histoire par le biais de l’anime sorti sous le nom de « Sukitte i na yo » et moi qui ne suis habituellement pas fan de shojo, je suis restée scotchée devant ma télé. Alors quand j’ai su qu’il sortait en manga, j’ai pas résisté à l’acheter. Et depuis le premier tome, j’achète chaque nouveau tome à sa sortie.

Mei est une jeune fille introvertie. Elle n’a pas d’ami et passe ses journées seule. Un jour, au lycée, un garçon soulève sa jupe dans les escaliers. Mei se rebelle et le frappe. Mais c’est Yamato, le garçon le plus populaire qui se prend le coup.
Plus qu’intrigué par la jeune fille, l’adolescent va tenter de se rapprocher d’elle et apprendre à la connaître. Commence alors pour Mei l’apprentissage de l’amitié et de l’amour…

Ce manga est un coup de cœur ! Vraiment ! Je suis l’histoire avec régularité et malgré les 15 tomes déjà parus, je ne m’en lasse pas. Les personnages sont tous plus attachants les uns que les autres.

J’aime particulièrement Mei. J’adore voir la façon dont elle évolue entre le 1er tome et le 15eme. On découvre une toute autre personne. D’introvertie, elle devient une jeune fille déterminée et volontaire qui n’a plus peur de s’appuyer sur ses amis et faire confiance aux autres.
Yamato lui, est le garçon le plus populaire du lycée. Il est beau, il a plein d’amis et toutes les filles rêvent de sortir avec lui. Bref, il est le parfait contraire de Mei.

Autant dire qu’ils forment un couple atypique. Mais c’est justement leur différence de personnalité qui fait qu’ils vont si bien ensemble. Tout au long du manga, Yamato est présent pour Mei, il la soutient, il l’encourage et l’accompagne dans son évolution. Ils se complètent l’un l’autre et je les trouve vraiment bien assorti.

J’aime également beaucoup les personnages secondaires. Au fur et à mesure que l’histoire avance, Mei se fait des ami(e)s, mais aussi des ennemies, jalouses du couple qu’elle forme avec Yamato, elle la ringarde du lycée. Elle va apprendre la trahison, la jalousie, mais aussi l’amitié et à s’ouvrir et à faire confiance aux autres.

C’est vraiment une histoire magnifique qui raconte les sentiments et les émotions avec justesse et sensibilité. On a tous, à un moment ou à un autre, douté de nous. L’auteur met l’accent sur les sentiments humains, les doutes, les peurs, les espoirs et tous ces petits moments particuliers qui, rassemblés, forment ces instants de bonheur.
C’est doux, poétique et remplie de sensibilité. Chaque nouveau tome a le don de m’émouvoir, ce qui fait de ce manga une série qui m’est vraiment particulière.

En conclusion, je dirais ce que manga est un concentré de poésie, de douceur et d’espoir qui illustre très bien les doutes et les sentiments que peuvent ressentir certaines adolescentes.

vendredi 3 février 2017

Le cinquième fils





Titre : Le cinquième fils
Auteur : Blaine D. Arden
Date de parution : 2016
Edition : Reines-beaux



Ma note : 






Résumé


Un prince dénué de tout pouvoir.
Dans un monde où la magie est monnaie courante, le prince Llyskel lui n’en possède aucune. Il ne peut pas jeter de sorts, n’a jamais appris à se battre, et en tant que cinquième fils du roi, il ne montera jamais sur le trône. Tout le monde croit qu’il est faible, y compris lui-même.
Mais la faiblesse n’est pas que son problème… c’est aussi son plaisir. Dans ses fantasmes les plus secrets, le prince ne rêve que d’une chose : se retrouver sans défense, à la merci d’un homme… plus particulièrement à la merci d’Ariv, le capitaine de la Garde.
Lorsqu’Ariv fait des rêves de Llyskel une réalité, le prince sans pouvoir se soumet aux désirs du soldat, et il découvre enfin sa propre force. Mais les complots de royautés étrangères se resserrent autour de Llyskel, menaçant de l’arracher à son amant, et il aura besoin de tout son courage nouvellement acquis pour s’échapper…



Mon avis

J’ai lu ce livre dans la matinée, ayant envie d’une lecture rapide et pas trop prise de tête. Sans compter que ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de roman MxM.

Llyskel est un prince. Le cinquième garçon de la fratrie et en plus de ça, il est né sans le moindre pouvoir magique. A cause de ça, il est surprotégé par sa famille et n’a pas le droit de sortir sans garde du corps. Mais Llyskel a un secret. Un secret qui s’appelle Ariv, le capitaine de la garde du château.

J’ai trouvé cette lecture agréable et relaxante. C’était sympa de plonger dans une nouvelle bien écrite et à l’univers sympa. Une chose de dommage cependant, c’est que l’auteur n’ai pas approfondit son univers. Elle a vraiment des idées sympa et y’avait vraiment moyen d’en faire un vrai roman, avec une intrigue plus approfondie et du coup, de développer l’univers. Car là, la magie est évoquée, ainsi que quelques sorts, mais il n’y a pas vraiment d’approfondissement sur les capacités magiques des personnages.


Bref, une histoire sympathique mais qui aurait vraiment mérité d’être approfondie.